Close

Pas de quartier pour MAP

On peut dire que le festival MAP aura été très mal accueilli cette année…
Cet événement de « culture washing » au service de la gentrification aura eu la mauvaise idée de s’installer dans le quartier Bonnefoy, où des habitant.e.s toujours vénèr.e.s malgré l’assaut extrêmement violent que subit le quartier n’auront pas manqué l’occasion de crier qu’on ne peut pas se foutre de nos gueules aussi impunément.

C’est d’abord de nombreux tags, collages en opposition au festival qui auront fait surface (big up à « nous sommes ravis que nos expulsions servent la grande cause de l’art »), puis des sabotages d’oeuvres, du recouvrement de peinture à l’arrachage pur et simple.
Et puis nous qui débarquons en plein milieu de cette soirée de vernissage du 2 juillet, zbeulant le paisible spectacle à coup de slogans, d’insultes, de jets d’oeufs et d’envolées instrumentales dodécaphoniques détruisant tout sur leur passage (ici la dissonance assumée afficha criante l’horrible réalité qui se cache derrière la fausse harmonie de l’Art avec un grand A).

Alors qu’on se le dise, on se laissera pas faire avoir si facilement, et on continuera à montrer notre dissensus tant que nous le pourrons.

Nik TESO (aka Grand Matabiau Quai D’Oc)
Nik les artistes-prout
Non à la gentrification des quartiers nord de Toulouse

Quand la bonne
ambiance sent le
cadavre nous n’avons
pas d’autres choix
que de ruiner la fête

juillet 2021

Portland: cop cars vandalized in response to PPB’s murder on 6/24

copssuck.png

submitted anonymously –

In response to the Portland Police murder of Michael Ray Townsend on June 24, a parking lot containing multiple Portland Police Bureau squad cars was attacked. A hole was cut into the surrounding barbed wire fence, and a dozen vehicles were hit. All cars had their windows, windshields, lights and mirrors smashed, and abolitionists / anarchists messages were painted across their exteriors. A fire extinguisher filled with paint was used to completely cover multiple squad cars, as well as their interiors.

Everyday the pigs turn our public spaces into open air prisons. We call on all abolitionists to take the defunding and disarming of the pigs into their own hands.

Be bold! Sabotage is fun!

Manif de nuit en mixité choisie (sans mec-cis)

Marche de nuit en non-mixité sans mecs cis à 17h30 (lieu à préciser)
Malgré le couvre-feu, nous proposons de nous retrouver cette année encore pour manifester de nuit dans les rues de Toulouse.
Nous pensons qu’il est important de nous réapproprier collectivement l’espace publique après 18h, parce que le couvre-feu qui nous est imposé pèse chaque jour sur nos vies.

Après 18h, les violences ne sont pas mises en pause.
Après 18h, on rentre du travail et on en commence un autre : il faut s’occuper des enfants, du repas, du ménage.
Après 18h, on sort de cours et on s’enferme parfois dans des familles violentes, lesbophobes ou transphobes.
Après 18h, on est seul-e avec nous-même, nos angoisses et le poids des violences et de l’exploitation que nous subissons tous les jours.
Après 18h, on commence à ne plus se souvenir de la vie d’avant.

Et pourtant, la vie d’avant, ce n’était pas non plus le rêve !

Si nous avions plus de liberté et de vie sociale, nous n’oublions pas qu’en tant que femmes et minorités de genre, l’espace public ne nous appartenait déjà pas.
Celleux d’entre-nous qui entretiennent des relations non-hétérosexuelles se cachent dans la rue, par peur d’être agressé-e-s.
Celleux d’entre-nous qui sont des personnes trans ou non-binaire calculent leur trajet, lieu de destination, et heure de sortie.
Celleux d’entre-nous qui sont des femmes ou perçues comme telles subissent du harcèlement sexuel quotidien, partout, ne peuvent prendre un transport en commun ou aller dans un bar sans risquer d’être insulté-e-s ou agressé-e-s.
Celleux d’entre-nous qui sont racisé-e-s subissent constamment du racisme, sont exotisé-e-s, insulté-e-s, dévalorisé-e-s.

Si nous reprenons la rue le 5 mars au soir, malgré le couvre-feu, ce n’est pas pour réclamer un retour à la normale.

Nous voulons qu’avant comme après 18h, l’espace public soit débarrassé de toute marque de privatisation par le marketing capitaliste et ne soit plus le territoire de prédation du machisme, et qu’il appartienne à toustes, qu’il soit un lieu de créations, de solidarités, d’entraide et de vie collective !

JPEG - 139.8 ko

Retour de bâton pour la milice anti-squat

Avant-hier soir, les habitant·e·s du 83 avenue de Fronton à Toulouse quittaient le squat sous la menace de différents groupes faisant passer la propriété privée avant la nécessité de dormir sous un toit.

Le soir même un des chefs autoproclamés de cette milice, Vin’s Ken sur Facebook, appelait à un apéro au parking de Sesquières samedi après-midi pour « fêter cette putain de victoire » et créer des groupes capables de virer n’importe quel squat, partout en France. Il concluait sa vidéo, entrecoupée d’insultes homophobes, par « Vive la France, nique les squatteurs ! ».

Cette après-midi, un comité d’accueil attendait ces sous-flics qui ont mangé quelques coups et de la gazeuse.

À bas La Dépêche, vive les squatteureuses !

Los Angeles, CA: Report Back from New Year’s Eve Noise Demo

The post Los Angeles, CA: Report Back from New Year’s Eve Noise Demo appeared first on It’s Going Down.

Anarchists in so-called Los Angeles, California report back on recent New Year’s Eve noise demo. At 10pm on New Year’s Eve 2020 a black bloc of approximately 50 activists gathered at a dark corner in downtown Los Angeles. Just before 10:45pm a piñata of a pig in a police uniform was hoisted onto a nearby… Read Full Article

Greece: An intervention with paint and pamphlets at the offices of the German travel and tourism giant TUI in Thessaloniki

On Sunday, October 11/ 2020, we carried out an intervention with paint and pamphlets at the offices of the German travel and tourism giant TUI in Thessaloniki, sending a first message of international solidarity to the comrades who defend the liberated territories saying that squatting solidarity knows no borders and speaks the same language — the language of non-conformity and dignity.
FROM TERRA TO LIEBIG34
WE JOIN FORCES AGAINST THE COMMON ENEMY
Solidarity with those arrested after the events of the eviction of Liebig34
Translated by Act for freedom now!

Tags contre le tourisme dans les cevennes

C’était samedi 26 septembre au matin, ça nous a fait du bien de croiser des mots de colère peints sur les murs autour du chateau de FLorac, siège du Parc National des Cévennes.
C’était le week-end anniversaire des 50 ans du P.N.C, dans sa petite « capitale ».
Ils ont été effacés en urgence, pour les photos des cérémonies probablement.
Il n’en reste pas de traces, en voilà une.
On pouvait lire à peu près :

« LE PARC EST UN FLIC, POINT BARRE »

« BUREAUCRATES, POLITICIENS, LEUR ECOLOGIE SERT DE CAUTION À CE MONDE POURRI »

« CE QUE JE CROIS SAISIR JE LE BROIE. QUI SUIS-JE ?
UN TOURISTE, UN NATURALISTE, OU LES DEUX »

« PARC NATIONAL, MUSEE DU CAPITAL »

Seattle Joins Nationwide Struggle for Black Lives, Two Nights of Riots

submitted anonymously

Friday and Saturday night (5/29 & 5/30) respectively saw demonstrations throughout Seattle against police terror and to add to the burning fight for Black Lives. These protests have been multi-faceted and the participants have come from all walks of life to first and foremost declare that Black Lives Matter. These demonstrations have also included attacks against the police, the prison industrial complex as well as gentrification and capitalism. Targets of collective rage and grief for George Floyd have included but not limited to the youth juvenile detention facility, multiple Amazon Go grocery store locations, the King County Correctional Facility, and countless shopfronts of corporations in downtown Seattle. During demonstrations in downtown Seattle on Saturday, police threw flashbang-grenades and sprayed chemical irritants at demonstrators in the early afternoon. Shortly after, 6 police cars were set ablaze in downtown Seattle, and looting spread throughout the downtown shopping corridors, lasting until late in the night. People were heard shouting “Reparations!” while running down the street, arms loaded with goods.

This is by no means an official account of the events that transpired, but rather a transmission from Seattle to the rest of the world: Black Lives Matter. George Floyd Matters. We have all entered a new world of war against the pigs. Get involved.

Attack in Solidarity with Calls for an Autonomous May Day

Submitted Anonymously

April 23rd
Occupied Chinook territory.
In the earliest hours of the morning of April 23rd, multiple fare machines, surveillance cameras, ATMs, and luxury cars were attacked and sabotaged when an autonomous anarchist in so-called Portland fought back against State and capital in solidarity with the calls for action in celebration of May Day. Superglue and (not corrugated) cardboard were used to sabotage ATMs and fare machines and a small hand tool used to shatter their screens, along with the lenses of surveillance cameras and the windows of the cars that the capitalists use to flaunt their wealth in the face of those they exploit. One individual found freedom and power in the night’s attack, and challenges all anarchists, autonomists, and insurrectionists to soon do the same. Take the night for yourself and attack, break their machines, shatter their wealth, slash their tires. Attack, and remind them of our presence.
With love and with rage,
Go Fuck Shit Up!!!